Covid-19/Assemblée Nationale : Le plan de déconfinement du 11 mai.

Le Premier ministre a présenté Mardi 28 avril, la stratégie nationale de déconfinement. Nous disposons désormais d’un cadre pour envisager la fin du confinement ce qui représente une avancée importante.

La situation reste très difficile, en effet : le constat de la période de confinement fait état de personnels hospitaliers exténués, de nos commerçants  et chefs d’entreprises qui souffrent, sans compter les agents publics et nos fidèles associations qui se mobilisent pour aider à faire face à une situation de crise sanitaire parfaitement inédite. En ce sens, la crise a été le révélateur de nombreuses fractures et de nombreuses inégalités, entre les citoyens, entre les géographies. Mais l’état et la collectivité ont été au rendez vous en proposant sans cesse de nouvelles mesures protectrices.

Sur le plan proposé par le Premier Ministre, voici les quelques éléments que nous pouvons retenir :

Nous allons devoir vivre avec le virus et apprendre à nous en protéger tant qu’il n’y a pas de vaccin, pas de traitement et pas non plus d’immunité de groupe. On ne peut pas fonder la vie des Français sur des hypothèses incertaines. Mais le risque d’une seconde vague doit être pris au sérieux et il impose de procéder avec prudence, d’autant plus que la circulation n’est pas uniforme sur tous les territoires.

C’est pourquoi, à compter du 11 mai, les trois axes seront : protéger, tester, isoler. L’objectif étant le nôtre ne pas laisser repartir l’épidémie surtout dans les territoires comme le nôtre ou il ne s’est pas beaucoup propagé.

Protéger : En continuant le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale ainsi que le port du masque dans les conditions prévues par le plan national.

En ce sens, nous soutiendrons les collectivités en prenant en charge 50% du coût des masques selon un prix de base. Par ailleurs, grâce à la réouverture des ateliers pour produire des masques en tissu, il y aura assez de masques le 11 mai. Les Français pourront se procurer des masques grand public dans tous les commerces. Les entreprises sont également invitées à équiper leurs salariés pour la reprise.
Une plateforme de e-commerce distribuera les masques grand public à partir de la fin avril. Les établissements d’éducation, les collèges auront des masques aussi.

Tester : L’objectif est d’atteindre les 700 000 tests virologiques par semaine. Cela impliquera de tester entre 20 et 25 personnes autour de chaque personne contaminée grâce à la mobilisation des laboratoires publics et privés pour permettre de créer des accès de proximité. Ces tests seront remboursés par l’assurance maladie.
Les équipes de l’assurance maladie seront en appuis. Des brigades par département seront chargées de remonter les cas contacts et d’assurer le suivi des test, ainsi que l’application de la doctrine nationale.

Isoler : l’objectif final est de permettre d’isoler les porteurs pour casser la chaîne de transmission.
Les préfets et les collectivités vont définir avec les acteurs associatifs, les professionnels de santé, le plan d’accompagnement des personnes positives. Celles-ci qui pourront choisir de se confiner chez elles avec les membres du foyer ou dans un lieu mis à dispo (ex : hôtels réquisitionnés).
Déconfinement territorial selon le niveau épidémique de chaque département : des indicateurs seront définis le 7 mai pour définir le 11 mai quel sera le plan de circulation applicable selon les départements.
Les activités culturelles :
Les médiathèques, les bibliothèques ainsi que les petits musées vont rouvrir dès le 11 mai.
Les salles des fêtes et les salles polyvalentes resteront elles aussi fermées, pour le moment jusqu’au 2 juin.
Réouverture des commerces sauf cafés et restaurant à partir du 11 mai. Les marchés seront autorisés sauf décision des maires et préfets. Il faudra respecté un cahier des charges stricts pour tous les commerces en veillant bien à la limitation du nombre de personnes dans le magasin et le port du masque grand public (clients et personnel) recommandé quand pas de distanciation physique garantie.

Concernant le travail, le mot d’ordre reste le télétravail pour ceux qui le peuvent, l’activité partielle étant en place jusqu’au 1er juin, puis adaptation progressive pour que tous les secteur reprennent leurs activités.

Concernant l’école, le retour des enfants représente un des enjeux prioritaires du plan de déconfinement, il répond à un impératif pédagogique et de justice sociale, en particulier pour ceux qui ont des difficultés à suivre l’enseignement à distance.

Aussi, une réouverture très progressive est proposée à compter du 11 mai pour les maternelles et l’école élémentaire, partout sur le territoire et sur la base du volontariat.

A partir du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible, la réouverture des collèges sera envisagée en commençant par les classes de 6ème et 5ème.

Une décision sera prise fin mai quant à la réouverture des lycées, en commençant par les lycées professionnels début juin. 




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s