Covid_19 : Circonscription/La réouverture des accueils collectif de mineurs (ACM).

Depuis le 12 mai, seuls les accueils sans hébergement (ALSH), c’est à dire les accueils périscolaires et extrascolaires, les accueils de jeunes ainsi que les activités sans hébergement des accueils de scoutisme ont pu rouvrir dans le respect des règles sanitaires et des gestes barrières.

Les activités avec hébergements ne peuvent pas reprendre jusqu’à nouvel ordre sous réserve d’une évaluation de la situation épidémiologique.

Les parents s’engagent à prendre la température de leur enfant avant de le déposer dans la structure d’accueil. En cas de symptômes ou de fièvre (> à 37.8°C), l’enfant ne pourra alors pas y prendre part.

Règles et conditions d’organisation des activités

Le nombre total de mineurs accueillis ne sera pas restreint. Cependant, il devra être fixé par l’organisateur en tenant compte du respect de la distanciation sociale et des gestes barrières. Cela nécessitera des locaux adaptés et une organisation des activités qui entraîneront de fait une limitation du nombre de jeunes susceptibles d’être accueillis dans les ACM.

Les activités de scoutisme sans hébergement pourront se tenir sous conditions.

  • Le groupe ne pourra comporter que 10 participants, encadrants compris.
  • Les activités ne pourront se tenir que dans les lieux ne faisant pas l’objet de restrictions d’accès, qu’elles soient nationales ou locales.
  • Les activités prévues au II de l’article 2 de l’arrêté du 21 mai 2007 relatif aux conditions d’encadrement des accueils de scoutisme sont suspendues jusqu’à nouvel ordre (les explorations sans encadrement sur place)

Lieux d’activités : Les mineurs provenant d’écoles différentes pourront être reçu au sein d’un même accueil. Cependant la constitution des groupes d’activités devra être opérée en rassemblant les jeunes d’une même école ou groupe scolaire.

Les locaux : L’accueil sera assuré dans les locaux habituellement utilisés pour les ACM, enregistrés à cet effet auprès des DDCS/PP. Il sera néanmoins demandé aux organisateurs de privilégier l’organisation des activités dans les écoles ou des locaux proches de ces dernières afin de limiter les déplacements de mineurs.

Le respect strict des recommandations sanitaires

Les locaux doivent être nettoyés avant réutilisation (désinfectés s’ils ont été occupés). Puis l’entretien doit avoir lieu plus fréquemment : deux fois par jour.

Une désinfection des poignées de portes, surfaces, sanitaires, sols, objets à vocation ludique ou pédagogique doit être effectuée quotidiennement avec un produit d’entretien virucide (norme NF EN 14476 ou eau de javel diluée à 0,5 % de chlore actif [1 litre de javel à 2,6 % dans 4 litres d’eau froide]).

Les salles doivent être aérées le plus souvent possible mais a minima 10 à 15 minutes avant l’arrivée des enfants, entre chaque activité, pendant le déjeuner et après le départ des enfants.

Lavage des mains (au moins 20 secondes) : Des points d’eau, du savon et des essuie-mains à usage unique doivent être à disposition des enfants pour permettre le lavage des mains. Le personnel pourra se laver avec du savon ou de solution hydroalcoolique.

Le lavage des mains doit être effectué en arrivant dans la structure, après chaque activité, avant et après le repas net avant de repartir de la structure.

L’accueil des enfants et des parents doit s’effectuer dans le respect des règles de distanciation sociale afin d’éviter la constitution d’attroupements à l’arrivée et au départ. Des règles d’arrivée et de départ doivent être mises en place pour fluidifier des moments, notamment avec des marquages au sol, échelonnement des arrivées et départs, des accès différents si les locaux et la sécurité le permettent.

Sauf exception, les parents ne sont pas admis dans l’enceinte de la structure. En cas d’accès exceptionnel, ils devront être munis de masques.

Le port du masque

  • Il est obligatoire pour les encadrants et pour les jeunes à partir du niveau collège
  • Il n’est pas obligatoire pour les enfants de maternelle (proscrit) et d’élémentaire (sauf s’ils présentent les symptômes du Covid-19).

Les activités

Les activités doivent respectées les mesures de distanciation sociale et des gestes barrières (lavage des mains avant et après l’activité), y compris pour les intervenants extérieurs.

Elles sont organisées par groupe de maximum 12 enfants et, dans la mesure du possible, les groupes doivent rester les mêmes tout au long de la journée et ne doivent pas se mélanger aux autres groupes. Les groupes doivent rester autant que possible dans la même salle d’activité. Le matériel doit avoir été désinfecté avant l’activité. Si des échanges de jeux, de livres, de matériels doivent avoir lieu alors ceux-ci doivent être obligatoirement désinfectés.

Le matériel utilisé au cours de la journée doit être désinfecté ou mis en quarantaine avant réutilisation.

Il faut favoriser les activités dans l’enceinte ou à proximité immédiate du bâtiment d’accueil, même pour les activités en plein air. Si toutefois, des activités ont lieu à l’extérieur (sortie nature, bibliothèques, petits musées, parcs et jardins) alors le groupe ne peut excéder 10 personnes, encadrants compris.

Les transports

Tout comme pour les activités, le transport collectif, utilisé dans le cadre des ACM, doit appliquer strictement les règles de distanciation sociale. Il en est de même pour le nettoyage et la désinfection du véhicule avant et après utilisation. Le chauffeur et/ou accompagnant devront également porter un masque. L’utilisation des transports en commun est proscrite durant la première phase du déconfinement.

La restauration

Les enfants et adultes doivent se laver les mains avant et après le repas. Il est important que l’accès au restaurant soit conçu de manière à éviter les files d’attentes et que les jeunes déjeunent à une distance d’au moins un mètre l’un de l’autre. La restauration peut ainsi être envisagée sous forme de panier repas

Que faire en cas de suspicion ou de cas avéré de covid-19 ?

Concernant un enfant :

Si un encadrant constate des symptômes chez un enfant, celui-ci doit être isolé et porter un masque. La prise de température peut être réalisée. Les parents doivent en être informés et doivent venir chercher leur enfant. Après la période d’isolement, l’enfant ne pourra réintégrer la structure qu’avec un certificat médical indiquant qu’il est en mesure de revenir dans un ACM.

Il faut également prévenir l’établissement scolaire de l’enfant.

Concernant un encadrant :

Celui-ci doit être isolé et devra retourner dans les meilleurs délais à son domicile. Après la période d’isolement, l’adulte ne pourra revenir qu’avec un certificat médical indiquant qu’il est en mesure de reprendre ses fonctions.

Une désinfection des salles et matériels utilisés devra être effectuée selon les prescriptions par les autorités sanitaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s