Du baume au cœur

L’année 2020 aura été, à tout point de vue, une année particulière. Et comment à l’heure des bilans, ne pas avoir une pensée reconnaissante et pleine de gratitude pour tous ceux, soignants, personnels des établissements médico-sociaux, des EHPAD, de l’éducation nationale ou du secteur de la distribution, citoyens anonymes, qui ont contribué à protéger, à créer et à permettre de maintenir notre pays à flot dans cette période de grande crise. Une pensée aussi pour tous ceux qui ont souffert, de la maladie ou du manque et ceux qui ont perdu un proche dans ces moments difficiles.

Plutôt qu’inventorier tout ce qui a été douloureux, tout ce qui nous à coûté ou qui n’a pas marché, tout ce qui aurait pu ou dû être fait différemment, je veux mettre à l’honneur ce qui a fonctionné, ce qui a été possible. Et malgré tout, il y a eu des choses positives cette année.

Ainsi je voudrais saluer le travail de Allan et Adèle Cosqueric gérants du restaurant « La cantine Ô Moines » à Vertou . A l’image de nombreux autres acteurs de terrain qui ont su faire preuve de générosité et de solidarité, ils ont activé les différents réseaux pour préparer des repas pour les professionnels de première ligne, que sont les soignants, les pharmaciens, les pompiers…. Merci et bravo à eux !

Merci aussi à Johann Courty et Olivia Kpeglo, qui ont rejoint le mouvement #PourEux, initiative lyonnaise, qu’ils ont importée à Rennes. La solidarité et le partage sont là aussi les maîtres-mots. Les particuliers volontaires préparent des repas, les livreurs bénévoles les distribuent aux sans abris. Cette initiative née dans l’urgence, à l’instar de beaucoup d’autres partout en France, perdure encore aujourd’hui. Merci et bravo !

Philippe Humeau, à Basse Goulaine, a lui aussi apporté sa pierre à l’édifice. Ingénieur en informatique, il a rejoint un groupe de makers, pour imprimer en 3D des visières de protection à destination des personnels soignants, service de sécurité, paramédicaux, commerçants,… Un savoir faire au service des autres… Merci, et bravo !

Des visières… et des masques ! Aïcha Boutaleb et son association « Des femmes en fil » ont confectionné des milliers de masques en tissu, destinés aux populations des quartiers populaires nantais. Soutenu par la ville de Nantes, qui a fourni les matières premières, le projet a fédéré, et plusieurs autres associations ont rejoint le mouvement. Merci et bravo à elles !

Des initiatives comme celles ci, il y en a eu beaucoup, de la part de particuliers, d’associations, d’entreprises ou d’institutions. J’aimerais pouvoir citer tous les noms, détailler toutes les actions. J’aimerais pouvoir leur rendre l’hommage que tous méritent. De la fabrication de masques, à la lecture de poésie, en passant par la distribution alimentaire, aux dessins envoyés à nos anciens, la solidarité a pris tout son sens cette année. C’est ce à quoi j’ai envie de m’accrocher aujourd’hui. J’ai envie de croire que de l’année 2020 on peut tirer des enseignements positifs, j’ai besoin de croire que du plus noir peut surgir le plus lumineux.

Je vous souhaite à tous de douces fêtes de fin d’année. Prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s