La République Française

Cet article a pour vocation de replacer la République dans son histoire, de lui redonner du sens et d’ouvrir le débat avec vous, lecteurs et électeurs, sur son avenir. Envoyez moi vos réflexions et propositions à l’aide du formulaire qui se trouve en bas de cette page.

Qu’est-ce que la République ?

Le dictionnaire de l’académie française nous rappelle que le mot « République » désigne toute forme de gouvernement qui s’attache à l’intérêt public et la société qu’il régit.

Le Larousse, lui, indique qu’il s’agit d’une forme d’organisation politique dans laquelle les détenteurs du pouvoir l’exercent en vertu d’un mandat conféré par le corps social. Il ajoute qu’il s’oppose à « monarchie », mais ne se confond pas avec « démocratie », dans l’hypothèse, par exemple, d’une restriction du suffrage.

La République française représente les institutions qui permettent à notre pays de fonctionner

Comment en est-on arrivé à une Cinquième République ?

Dans notre pays, la République a pris plusieurs formes depuis la Première, créée en 1792 après la Révolution française pour mettre fin à la monarchie. Après la fin de l’Ancien Régime, la république telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a pas vu le jour immédiatement et il a fallu une adaptation permanente au fil des événements historiques pour arriver à notre constitution actuelle, celle de la Cinquième République, qui a été adoptée en 1958 à l’initiative du Général de Gaulle.

  • La Première République, du 22 septembre 1792 au 18 mai 1799 ;
  • Consulat, du 18 mai 1799 au 18 mai 1804 ;
  • Premier Empire, du 18 mai 1804 au 4 avril 1814 ;
  • Restauration (de la monarchie), du 4 avril 1814 à aout 1830 ;
  • Monarchie de Juillet, de 1830 à 1848 ;
  • La Deuxième République, du 24 février 1848 au 2 décembre 1852 ;
  • Second Empire, de 1852 à 1870 ;
  • La Troisième République, du 4 septembre 1870 au 10 juillet 1940 ;
  • État Français (Gouvernement de Vichy) et France Libre (Gouvernement de Londres), de 1940 à 1944 ;
  • Gouvernement provisoire, de 1944 à 1946 ;
  • La Quatrième République, du 1946 à 1958 ;
  • La Cinquième République, depuis le 4 octobre 1958.

Elle donne une prééminence au Président de la République dans la conduite des affaires de la nation, même si elle combine ses pouvoirs avec ceux d’un Gouvernement qu’il nomme mais qui est responsable devant l’Assemblée nationale.

Crédits : CC BY-SA Nicoz

Les 3 pouvoirs :

Notre République est composée de trois « pouvoirs » :

1/ le pouvoir exécutif composé du le Président de la République, élu au suffrage universel direct et du Gouvernement qui est nommé par le Président de la République et est responsable devant l’Assemblée nationale ;

2/ le pouvoir législatif, dont le rôle est à la fois de voter la loi et les impôts, comme de contrôler l’action du Gouvernement et d’évaluer les politiques publiques.

Il est composé de trois chambres :

a/ l’Assemblée nationale où siègent les députés, élus au suffrage universel direct par tous les français et pour un mandat de cinq ans,

b/ le Sénat, qui représente les territoires avec des sénateurs élus pour un mandat de six ans au suffrage indirect (par des grands électeurs désignés par les collectivités locales, principalement les mairies).

c/ la troisième chambre est le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) qui représente la société civile et où sont nommés des représentants des grandes associations et syndicats patronaux et de salariés ou encore des spécialistes de nombreux domaines.

3/ le troisième pouvoir est le pouvoir judiciaire, chargé de faire respecter la loi, l’ordre et les droits et devoirs des citoyens.

Et demain ?

Aujourd’hui, de nombreux débats portent sur le fonctionnement de la République, son organisation, etc. Voici quelques uns des grandes thématiques abordées :

  • 6ème République : depuis plusieurs années, plusieurs partis et mouvements de la société civile proposent le passage à une 6ème République, considérant que la 5ème est dépassée et que les nouveaux enjeux de notre société justifieraient une nouvelle constitution ;
  • Référendum : pour revenir à un niveau d’expression plus direct de la population, certains citoyens défendent une organisation facilitée de referendums citoyens ;
  • Réforme constitutionnelle : d’autres soutiennent que, sans changer de République, il faudrait modifier la Constitution, notamment pour instaurer le scrutin proportionnel pour l’élection des députés ou encore en réduire le nombre.

Qu’en pensez-vous ? Donnez nous votre avis, vos commentaires, vos propositions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s